Le meilleur arbre à planter … si vous pouvez attendre 40 ans!

Si vous avez un terrain, vous allez probablement tôt ou tard vouloir y planter un arbre. Les arbres sont jolis, beaucoup donnent de bons fruits et on peut se reposer à leur ombre en été. Oui, mais quel arbre planter ? Il y en a des centaines d’espèces. Et chaque arbre présente ses propres avantages. Aujourd’hui, je veux vous présenter un arbre que vous ne connaissez probablement pas encore, mais qui vaut vraiment le coup de planter.

Le « Désespoir des singes »

Notre arbre en question est un conifère du nom latin d’Araucaria araucana. Il est originaire des pentes volcaniques des Andes chiliennes. Il y avait autrefois des énormes forêts de cette espèce. L’Araucaria est un conifère au feuillage persistant qui peut atteindre près de 40 m de hauteur pour 15 m d’étalement. Sa croissance est relativement lente. Mais pourquoi le planter chez soi ?

Un arbre ornemental

 

C’est un super joli arbre aux allures exotiques. Le fait qu’il ne perde pas son feuillage est un autre avantage. Vous pourrez l’admirer en été comme en hiver. D’ailleurs, il fera un joli sapin de noël. En plus, il n’est pas très difficile. Il s’adapte à bien des conditions et sols différents. Il supporte très bien l’exposition aux vents de mer. Il résiste à des températures jusqu´à -20°C et au soleil d’été. Sa seule exigence est qu’il n’aime pas les endroits trop secs.

Un arbre rare

Branche d'araucaria
Branche d’araucaria

Malgré le fait qu’il peut facilement vivre plus que 1.000 ans, il est devenu une espèce en danger. Aujourd’hui, on le trouve dans son état sauvage que dans zones très fragmentés des cordillères des Andes au Chili et en Argentine. L’espèce est totalement protégée depuis juillet 2000 et le prélèvement de spécimens sauvages est interdit au Chili depuis 1979. Par contre si vous en plantez chez vous, vous pouvez faire quelque chose pour protéger cette espèce en voie de disparition.

Un arbre très utile

Cet arbre connaît de nombreuses utilités. Son excellent bois est utilisé pour la construction et pour le chauffage. Sa résine était traditionnellement utilisée à des fins médicinales, notamment contre les ulcérations de la peau.

Pinons grillés et epluchés
Pignons grillés et épluchés

Mais ce qui est le plus intéressant, c’est son fruit. En effet, l’arbre porte des larges cônes, de la taille d’une tête, remplis de grands pignons. Un seul cône peut alors facilement contenir jusqu’à un kilo de pignons. Ces pignons ont un goût excellent et sont très nutritifs. Une fois cuite, la peau peut être facilement enlevée. L’amande a un goût qui est parfois décrit comme un mélange d’amandes et d’arachides, de pomme de terre, et de pignon de pin.

Les Mapuches, un peuple indigène de la région utilise ces pignons comme aliment de base de leur régime alimentaire, surtout en hiver. Dans le cadre du programme d’aide de l’État, les familles nécessiteuses du sud du Chili se voient attribuer une parcelle de terre avec des araucarias. Elles peuvent vivre de la récolte elle-même et vendre les graines excédentaires.

Fruits avec pignon d'Araucaria
Fruits avec pignon d’Araucaria

Le « désespoir des singes » pourrait devenir dans l’avenir une source alimentaire importante. Il donne une bonne récolte dans des endroits au climat océanique humide et frais où d’autres plantes ont du mal à donner. Ceci est notamment le cas en Écosse et probablement aussi en Bretagne ou Normandie. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle on fait en ce moment beaucoup de recherches sur cet arbre dans l’agroforesterie et dans le cadre des forêts nourriciers. Si vous voulez participer à un de ses projets, il y a par exemple le « Monkey Puzzle Tree Proliferation Project«  qui cherche des volontaires dans le monde entier.

Et les inconvénients ?

Et oui, cela avait l’air trop beau : Avoir des tonnes de super pignons à manger sans beaucoup de travail. C’est possible, mais il y a seulement deux problèmes à surmonter avant de pouvoir récolter quoi que ce soit.

Branches d'un arbre femelle

Branches d’un arbre femelle

Le premier problème est le fait que l’arbre est généralement dioïque. Cela veut dire qu’il existe des arbres mâles et des arbres femelles. Pour avoir une récolte, il faut avoir les deux. La difficulté est que vous ne saurez pas à la plantation si votre arbre est mâle ou femelle. Vous le découvrirez seulement au moment de la floraison. Si vous voulez alors avoir des fruits, il va donc falloir semer ou planter au moins 5-6 arbres de cette espèce pour être sûr d’avoir des arbres mâles et femelles.

La deuxième difficulté est peut-être encore plus importante. Il va falloir vous munir de beaucoup de patience. En effet, il vous faudra attendre jusqu’à 40 ans avant que l’arbre produise bien. Pour vous donner quand même un peu d’espoir : souvent les arbres fleurissent sous de bonnes conditions déjà à l’âge de 20 -25 ans. Et on connaît même des sujets qui ont fleurit après seulement 15 ans. Mais ceci est plutôt l’exception. Si vous plantez un tel arbre, c’est alors vraiment un héritage que vous donnez aux générations futures ! Parce que, oui, attendre 20 ans ou plus pour une première récolte, c’est long. Mais une fois bien démarrés, vous et vos descendants auront une source de nourriture fiable et abondante pendant des centaines d’années.

Alors est-ce que cela vaut le coup d’attendre ? A vous de voir !

Où le trouver ?

Aujourd’hui on peut en trouver dans presque toutes les pépinières. On trouve des petits sujets de 1-6 ans autour de 30-50 € et des plus grandes peuvent aller jusqu’à 300€. Son prix un peu élevé est dû au fait de sa lente croissance.

Sinon vous pouvez aussi facilement en semer. Pour cela, vous devez vernaliser les semences. Ce qui veut dire en pratique les stocker pendant 3-4 mois dans votre frigo. Ainsi, vous aurez un taux de germination bien plus élevés. Vous pouvez trouver des graines par exemples ici.

Jeune pousse d'Araucaria

Jeune pousse d’Araucaria

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s