Le problème de la culture en butte en France!

 

Hugelkultur.png
Source: richsoil.com

Si vous vous intéressez un peu à la permaculture, vous avez certainement déjà entendu parler de la culture en butte ou « Hügelkultur ».

Et ce système a l’air charmant. Avoir 1/3 de surface de culture en plus, être auto fertilisant, etc. C’est donc avec enthousiasme que beaucoup de  Français ont envie de se lancer dans un tel projet.

L’origine de la culture en butte

Mais attention, revenons au début. D’ou vient la culture en butte? Son deuxième nom nous l’indique: « Hügelkultur », c’est un nom allemand. En effet elle était popularisée par Sepp Holzer, pionnier autrichien de la permaculture. Et elle était avant cela utilisé en Allemagne durant des centaines d’années. 

sepp
source: seppholzer.a

Mais en quoi est-ce que cela nous pose un problème ici en France ? Juste parce que ça vient de l’Allemagne ? (Cela dit en passant je suis moi-même d’origine allemande ! ). Le vrai problème est le climat. La « Hügelkultur » fonctionne à merveille dans un climat d’Europe centrale. Mais en France?

Le problème: le climat

Prenons par exemple le Kramaterhof, la ferme de Sepp Holzer en Autriche. Son diagramme climatique ressemble à cela:

Klima_Tamsweg

En été des températures assez fraiches avec 15°C en moyenne et de fortes pluies avec plus que 100mm par mois.

Maintenant faisons une comparaison avec deux villes françaises. Premièrement Toulouse :

climate-graph

En été, les températures montent bien au-dessus de 20°C. Il fait clairement plus chaud. Et si on regarde la pluie: On voit des étés bien plus secs: Nous avons en juillet à peine 40mm de précipitation et au mois d’août un peu plus que 50mm. Ce qui fait donc moins que la moitié de ce que Sepp Holzer connait dans sa ferme.

Ok maintenant vous vous dites: C’est facile, tu as pris une ville dans le sud de la France. Mais moi j’habite dans le nord. Ok. J’avoue que tu as raison, alors regardons une fois du côté de Paris si c’est bien différent.

climate-graph_paris

Alors oui, ici il fait moins chaud en été. On n’atteint pas les 20°C en moyenne. Mais cela reste quand même plus chaud qu’en Autriche. Et du côté de la pluie ce n’est pas bien mieux. Aucun mois n’atteint même les 60mm, et on est à des années lumières des 100mm de précipitation des montagnes autrichiennes.

Conclusion: Peu importe où vous habitez en France. Si c’est à Lyon, à la frontière belge ou en Corse. Vous aurez presque partout le problème que votre été est bien plus sec qu’un été en Allemagne ou en Autriche.

Une butte ou un moyen pour assécher la terre

Alors revenons à nos jolies buttes, qui semblaient si parfaites. On se rend compte qu’elles posent un énorme problème en  France. Pourquoi? C’est simplement l’hygrométrie. Autrement dit, l’eau n’aime pas monter, mais coule vers le bas.

En effet si vous avez un terrain très humide vous pouvez surélever vos plantations, ainsi elles seront bien plus au sec. Par contre si vous avez un terrain sec, vous allez constater que tout ce qui est planté dans des creux pousse mieux. Simplement parce que l’eau coule automatiquement vers ce creux.

Avec notre butte nous avons donc produit un magnifique moyen d’assécher la terre et cela en plus sous un climat sec et (relativement) chaud en été! Le problème est donc qu’il faut arroser à mort pour avoir un résultat convenable en France. Sepp Holzer n’a pas ce problème. Lui il a de l’eau à gogo. Il est donc content d’avoir cet effet drainant avec ses buttes.

Que faire alors en France?

Malgré tous ces avantages, la butte n’est pas idéale pour la France. Vous avez maintenant différentes possibilités. Peut-être que vous habitez en Bretagne. Alors la culture en butte sera au top pour vous. Faites-le. Mais si vous avez déjà à la base des problèmes avec la sécheresse: Laissez tomber la butte. Il y a tellement d’autres systèmes de permaculture (ou autres) qui marchent formidablement bien dans ces conditions. Ne vous acharnez pas sur un système qui n’a pas été conçu pour votre climat.

Et vous, qu’en pensez-vous? Quelle est votre expérience avec la culture en butte?

 

Publicités

7 commentaires sur “Le problème de la culture en butte en France!

  1. Bonjour je suis dans le sud à 900m de altitude sur un terrain très argileux gorgé d’eau en hiver et sec l’été malgré ça la buttes m’a permis de belles cultures et un bien meilleure résistance en la sécheresse du fait des pluri culture mélangées. Stop les amalgame rien est adaptable partout mais chaque chose peut être exploiter… La curiosité fait parti du « jeu » et parfois le jeu en vaut la chandelle. Merci

    1. Merci pour les observations. J’ai basé cet article sur des observations fait à multiples reprises un peu partout en France. Je pense que la butte peut fonctionner sur des flancs des montagnes ou collines. Car elle « attrape » l’eau qui descend le flanc.

  2. Bonjour, j’habite en Bretagne ! A Rennes précisément. J’ai un jardin en ville. Il est pour partie au dessus d’un garage avec peu de terre… Donc sec.
    J’ai regardé le climat de la Bretagne sur https://fr.climate-data.org/location/211621/
    Et surprise, mon ressenti des précipitations est assez différent. J’aurais imaginé une courbe des précipitations qui soit le symétrique horizontal des températures car mon jardin verdoyant jusqu’en mai, s’assèche jusqu’à septembre… Alors que c’est en août qu’il est sensé pleuvoir le plus (93 mm).
    J’en conclus que les températures estivales renforcent certainement l’effet asséchant lié au peu de terre… Je vais donc continuer à pailler pour préserver l’humidité et laisser le sol argileux se décompacter.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s